Lëtzebuerger N-Bunn 69 ||
 

Transformations

 
Transformations

Attelages

   
vers le haut      
 
Dans la gare en cul-de-sac, les locomotives doivent être séparées des trains. Dans la gare de marchandises des wagons doivent être enlevés et garés. Pour exécuter cela des dételeurs Herkat ont été installés. Ils se laissent régler à la bonne hauteur. J'utilise l'attelage standard Arnold. Pour que le dételage puisse fonctionner, les véhicules doivent s'arrêter exactement au-dessus du dételeur. Les locomotives doivent donc rouler très lentement.
 
       
 
Si les attelages des véhicules ne sont pas à la même hauteur je les plie avec prudence. Parfois il faut travailler sur les ressorts, pour que les attelages se lèvent avec facilité. Quelques wagons plus anciens ont  des boîtes d'attelage trop épaisses et le véhicule entier est soulevé. Avec des wagons plus récents, il peut arriver que l'attelage ne bouge presque plus vers le haut. Je travaille alors avec mes limes miniatures. Pour pouvoir effectuer des manoeuvres, ma dernière solution est de changer le châssis entier.
 
vers le haut      
   

Wagon couvert Kw (G 10)

   
À l'aide de ma scie Roco et de mes limes miniatures, j'ai enlevé une petite partie du châssis au-dessus des attelages du modèle Brawa. Avec un pinceau 10/0  j'ai ensuite appliqué de la laque Humbrol 27 sur le plastique blanc. Dans les boîtiers d'attelage j'ai plié la petite pointe du milieu de 45 degrés vers le haut. Maintenant l'attelage et le dételage à l'aide de mes dételeurs Herkat  fonctionnent parfaitement en ligne droite. Cependant le tissu nerveux risque de souffrir lors de la remise en place des ressorts de la cinématique d'attelage.
vers le haut      
   

Aiguillages Minitrix

   
vers le haut      
 
Le retournement du moteur d'aiguillage se fait en mettant un moteur droit sur un aiguillage gauche. Comme le petit levier rouge n'est pas assez profond, le moteur glisse en-dessous. L'aiguillage ne change pas de position. L' aiguillage retourné montre le petit levier rouge. Une mince et minuscule plaque en plastique est coupée au cutter. Elle est collée à l'aide d'une goutte de colle instantanée sur pointe d'aiguille.
 
       
   
vers le haut      
 
L'aiguillage est monté et patiné. On aperçoit la minuscule plaque jaune sous le levier rouge. Afin de bien stabiliser le moteur d'aiguillage, un support est installé et ajusté  à l'aide de plaques en plastique grises et jaunes. Le moteur mis en place est parfaitement à l'horizontale. Il fonctionne sans faute. La plaque de camouflage est vissée sur la trappe.
 
       
   

Locomotives des séries 850 et 900

 
Ma locomotive Roco 23225.1 avait un mauvais ralenti pour les manoeuvres. Je l'ai envoyée avec ce problème chez Sb-Modellbau à Olching. Ils ont nettoyé les engrenages et les chenilles, vérifié le mouvement rotatif latéral des bogies et installé un moteur à roteur sans fer. J'ai retourné la platine et redressé le frotteur en tôle sur la platine.  Maintenant la machine démarre sous 3 V. En exploitation analogique des manoeuvres lents sont désormais possibles. Sur le petit clip à côté, on voit à l'avant la transformation Sb, à l'arrière la 23225.1 Roco .
 
vers le haut      
   
       
 
La locomotive Formula Sports Roco 210116 reçut une nouvelle cheminée en plastique de fabrication maison. Les bandes de décoration ont été enlevées à l'aide de dissolvant à ongles. La carrosserie, sans la cabine, a été peinte en rouge bordeaux à l'aide d'une bombe Plastikote 22105. Les nouvelles bandes sont des décalquages Microscale New Haven 87-1061 de 5 pouces. Les numéros sont des Microscale 70106 Gothic Railroad Letters and Numbers Yellow. Ils ont été posés à l'aide de Micro Set et de Micro Sol. Une couche de laque transparente et satinée Plastikote fut appliquée dessus. Sur la cabine j'ai fermé les trous inférieurs pour les mains courantes à l'aide de Humbrol Modelfiller.
 
À l'aide d'un pinceau, j'ai rafistolé  la couleur rouge. Avec ma pince miniature j'ai enlevé  les traverses inférieures des mains courantes. À l'avant et à l'arrière leurs parties inférieures furent peintes en jaune. Sur le châssis j'ai mis de petites bandes jaunes près des escaliers à l'aide de décalquages. Des tampons Drim 3D ont été montés. Les charbons du moteur ont été remplacés. Le collecteur, les roues dentées et les frotteurs de contact des roues et des bogies ont été nettoyés. Les chenilles et les roues dentées ont été huilées. À présent, le moteur à 5 pôles tourne assez lentement et le ralenti de la loco est très bon. Pour des raisons d'optique, j'ai mis des roues Fleischmann 53717400.
vers le haut      
   
       
   
Selon la même méthode j'ai transformé la 851 et la 903. Pour la cheminée j'ai utilisé un strip Evergreen 188, dans lequel j'ai foré des trous  avec ma Proxxon. Ensuite je l'ai limé afin qu'il soit légèrement incliné vers le haut. Les performances de roulement de la 851 étaient mauvaises malgré le moteur à 5 pôles. L'engrenage d'un des deux bogies coinçait. Un essieu n'était pas assez large et de ce fait n'avait pas de jeu latéral. Avec mon outillage spécial Fohrmann j'ai légèrement écarté les roues. Ma deuxième 854 MBM reçut un chassis noir de la Fleischmann 931604 qui était commercialisée en 2017. Sur la cabine j'ai limé le toit et les anciennes cheminées. Les trous pour les traverses inférieures des mains courantes ont été bouchés avec du Modelfiller de chez Humbrol.
vers le haut      
   

Automotrices de la série 100

   

vers le haut

     
 
Dans le temps le modèle Guarniero N-D003 de l'automotrice 105 ne passait pas par le rayon de ma rampe hélicoïdale. Voilà pourquoi j'avais amputé les flancs de bogie. En 2016 Guarniero sortait un modèle avec bogies transformés. Je m'y suis inspiré. Les parties supérieures des bogies furent coupées à l'aide de mon disque de tronçonnage Proxxon et limées. Dans la courbe, ni les bogies, ni les roues, ne doivent toucher la carrosserie. Après les bogies reçurent une couche de peinture noire au pinceau.
 
       

 

 

Autorails de la série 150

   
vers le haut      
   
J'ai enlevé les anciens montants de fenêtre du modèle Fleischmann 7401. À l'aide de colle instantanée, j'ai collé des stripes Evergreen 142 à leurs  places appropriées. À l'avant et à l'arrière du toit, j'ai fixé des bandes de tôle pliées. Les espaces creux ont été remplis avec du Stabilit Express et polis avec du papier de verre. La troisième fenêtre au milieu des portes a été remplie avec du Stabilit Express. Ensuite j'ai travaillé avec prudence à l'aide de mes limes miniatures de manière à ce qu'il n'y avait plus que deux fenêtres. La cheminée est un cure-dents scié. J'ai coupé le châssis de manière à-ce-que le 42014 de Sb-Modellbau cadrait dedans. J'ai fixé le châssis Sb à l'aide de vis miniatures en laiton et d'écrous collés.
       
   
À l'avant et à l'arrière j'ai limé des trous pour les barres d'attelage. Avec du fil de fer de 0,3 mm j'ai plié des chasse-pierres que j'ai collés sous le châssis. Une mince plaque en tôle fut collée au-dessus du moteur au cas où celui-ci chauffe. À l'aide de plaques en plastique j'ai fabriqué un aménagement intérieur que j'ai collé dessus. Des figurines sciées furent également installées. J'ai soudé deux câbles au set d'éclairage. Les vitres frontales sont de chez Fleischmann. Les vitres latérales ont été limées une à une à partir de plaques transparentes. Les entrées d'air furent imitées à l'aide de décalquages Microscale 71114. Le modèle a été peint avec des Sprays Plastikote. Les inscriptions sont des décalquages   Microscale 70106. Les rideaux sont de minces plaques en plastique jaune de chez Busch.
vers le haut      
   

Autorail 161

   
vers le haut      
   
Le modèle Fleischmann 740204 a été repeint à l'aide de Sprays de chez Plastikote. Les inscriptions sont des décalquages Microscale 70106. Les vitres latérales sont des A065230 du online shop de chez Piko. Je les ai raccourci en bas avec le cutter afin qu'ils cadrent. Pour les vitres des portes j'ai utilisé les pièces Fleischmann d'origine. À l'intérieur du modèle j'ai collé des figurines sciées. Sur le châssis j'ai enlevé les aimants Indusi à l'aide de ma Proxxon. Après j'ai peint les surfaces claires en noir à l'aide du pinceau.

Locomotives de la série 1800

   
vers le haut      
 
Mon modèle MTE de la 1814 a un châssis gris Brawa 61123. Les roues avec bandages ont été remplacées par des 0008765.00. J'ai coupé les flancs de bogie. Dans le shop online Märklin, j'ai commandé l'article 305260 pour le Nohab Minitrix. Je l'ai découpé, limé et collé sur les bogies Brawa. Sur les côtés bas du chassis Brawa j'ai collé des plaques en plastique Busch de 1 mm. Avec ma lime, j'ai adapté leur épaisseur à la carrosserie en résine MTE. J'ai imité les "caisses " en dessous de la loco à l'aide de plaques Evergreen de 0,3 mm. Les espaces libres sous le châssis ont été comblées avec des plaques en plomb. Le tout a été peint au pinceau avec la laque Humbrol.
 
       
   
vers le haut      
   
Auprès de la 1803 j'ai procédé presque aux mêmes transformations sur le châssis plus court  Minitrix 2020. Les bogies ont été légèrement prolongés vers l'avant. Des attelages plus longs 0292-10 de l'Uerdinger Arnold ont été montés. De petites plaques Evergreen de 0,3 mm ont été fixées à l'avant et aux côtés avec de la colle instantanée. Après, les espaces creux ont été remplis avec du Stabilit Express et limés. Sur les côtés des bogies j'ai fixé des échelles en fil de fer de 0,3 mm en-dessous des portes de la carrosserie. À l'intérieur de la caisse en résine j'ai collé de minces plaques en plastique jusqu'-à-ce que la caisse et le châssis cadrent exactement. À l'aide de minces coupures de ruban adhésif pour photos et carton la caisse fut fixée sur le châssis.
Le chemin de fer industriel sur voie Z
   
vers le haut      
 
J'ai construit la locomotive sur base du modèle Busch B60. La cabine se compose de plaques Busch  dans lesquelles j'ai limé des fenêtres et des portes. À l'aide de stripes Evergreen et de filet de fil de fer, j'ai imité les grilles de ventilation. La cheminée est un tube en laiton. Le modèle a été peint à l'aide de spray de chez Plastikote. Les inscriptions sont des  décalquages faits maison. À cause du système à aimants de chez Busch il faudra mettre des plaques en tôle en dessous des rails.
 
       
 
Les wagonnets ont été fabriqués entièrement à l'aide de plaques et de stripes de chez Evergreen. Ils ont été peints au pinceau avec des couleurs de chez Humbrol. Les pointes des roues Märklin ont été meulées à l'aide de ma Proxxon.  Elles ont été brunies et à cause de leur poids les véhicules roulent très bien. La loco et les wagonnets sont attelés à l'aide de crochets pliés à partir de fil de fer de 0,3 mm.
 
vers le haut